Welcome to Taipei / Soyez les bienvenus à Taipei!!

Pardon, ici s’est Bucarest

Voici le communiqué de presse de la Mairie de la Capitale (2017-04-19). Voir le jury!

Le prix sera de 50 000 lei brut, le montant représentant la cession exclusive des droits d’auteur, illimitée dans le temps et l’espace, sur tout support matériel et en toutes les manières, en faveur du Municipe de Bucarest, pour l’utilisation de l’œuvre déclarée gagnante.
A côté de Mme. Le Maire Général, le jury comprend également: Prof. Mircia Dumitrescu, membre correspondant de l’Académie Roumaine, Section pour Arts, Architecture et Audiovisuel; Adrian Majuru, Directeur du Musée du Municipe de Bucarest; Anca Boeriu, lecteur au département Graphique de l’UNARTE; Dr. Vladimir Nicula, Maître de Conférences à l’Université d’Architecture et Urbanisme Ion Mincu; Ioana Ciocan, Vice-Président de l’Union des Artistes Plastiques; Dochița Zenoveiov, brand innovator de “INOVEO”; Bogdan Naumovici, managing partner de “23 Communication Ideas”; Corina Vinţan, managing partner de “Links Associates”; Mirel Palada, sociologue.

Le jury va examiner et accorder des points selon les critères suivants: pertinence au thème du concours; attractivité / design attrayant; originalité (combiner des éléments qui reflètent la tradition historique de Bucarest avec des éléments qui tiennent compte des tendances actuelles); fonctionnalité (visibilité et lisibilité, être facilement reconnaissable, permettre d’être imprimé sur de petites surfaces sans perdre les détails essentiels); adaptabilité (permettre la dérivation ultérieure de certaines marques sectorielles, telles que: Le Bucarest Culturel, Le Bucarest Touristique, Le Bucarest Musical, Le Bucarest Sportif). Les cinq critères auront un poids égal dans l’évaluation de chaque ouvrage, les membres du jury assignant à chaque ouvrage un numéro de point allant de 0 à 20 pour chaque critère.

Commettre une erreur c’est tout à fait humain, mais friser le dérisoire ne devrait pas être normal et ne devrait pas être accepté par la ville, par les gens de Bucarest qui paient leurs impôts et qui ont fait certains choix.
Je regrette sincèrement cet événement qui souligne une fois de plus notre médiocrité dans le domaine de la communication et du design. Je regrette de voir dans le jury une série de personnalités de cette guilde.
Je regrette que les jeunes gens d’aujourd’hui et de demain aient encore moins de modèles et de bons exemples à suivre dans ce pays. Mais Dieu soit loué, la Roumanie ne s’étend pas sur la planète toute entière et il y a l’Internet.
Je sais que dans ce pays il y a aussi dans le domaine de la conception, de la communication, du branding et de la création des marques de gens très compétents, de gens qui ont étudié, de gens talentueux, passionnés, qui ont du respect pour leur profession, qui ont du temps et qui ont du BON SENS. Je crois en eux. C’est pourquoi je désapprouve complètement ce triste événement de la Mairie de Bucarest.

#rezist #BunSimt

Alexandru Grigorescu

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *